fbpx

contact@alric-patrimoine.com     +33 6 68 46 96 90

tout ce qui faut savoir sur un bilanpatrimonial

Bilan patrimonial : Tout ce qui faut savoir (2019)

  • Simon Dubois
  • 31 juillet 2019

I Définition du bilan patrimonial

Le bilan patrimonial est un état de synthèse complet de votre patrimoine. Il vous aide à avoir les détails de votre situation financière et vous permet d’évaluer correctement votre patrimoine. Ses objectifs sont multiples notamment : analyser votre situation actuel, étudier vos placements financiers, redresser la barre en cas de besoin et anticiper les revenus de la retraite. Le bilan patrimonial vous aide à avoir une idée sur vos finances et étudier et suivre vos investissements. En effet, le bilan patrimonial pourra être fait minutieusement selon votre propre besoin, a court terme (de 1 à 3 ans environ), moyen terme (entre 5 et 10 ans) et à long terme (à partir de 10 ans). Par ailleurs, faire un bilan patrimonial consiste à établir un état des lieux de votre patrimoine. Il prend en compte plusieurs éléments comme le patrimoine immobilier ou professionnel et les dettes. L’objectif principal est de savoir si votre patrimoine est équilibré et d’identifier ses forces et ses faiblesses.

II Les avantages de faire un bilan patrimonial

  • Faire le point sur votre situation familiale et professionnelle : Avoir une idée claire sur votre situation familiale actuelle (marié, divorcé…) ainsi que le nombre d’enfants que vous avez et leurs besoins en termes de dépenses. De même, mieux connaitre votre statut professionnel et votre grade en fonction de votre niveau et rythme d’évolution.
  • Avoir une vision globale de votre patrimoine financier et immobilier : déterminer votre situation financière, vos recettes, dépenses et mieux auditer les biens de toutes natures dont vous disposez.
  • Connaitre la valeur de votre patrimoine : Faire une estimation de ce que peuvent vous rapporter en numéraire les biens que vous avez en valeur actuel et selon les conditions du marché.
  • Avoir une idée sur votre capacité d’épargne : mieux connaitre combien d’argent vous pouvez épargner par mois ou par an et ce que cela vous rapporte comme gain sur votre compte.

III Établir un diagnostic de votre situation patrimoniale

1 Est-il compliqué de réaliser un bilan patrimonial au départ ?

Non, l’établissement d’un bilan patrimonial n’est guère difficile, en revanche le plus compliqué c’est d’arriver à collecter les bonnes informations pour mieux comprendre sa situation patrimoniale. En effet, ce bilan permet de dresser un diagnostic de votre situation financière et de connaitre précisément l’état de votre trésorerie pour définir ensuite une stratégie d’investissement. De même, il vous permet de mieux préparer votre retraite/succession, protéger vos proches, constituer ou étendre votre patrimoine immobilier, améliorer vos revenus, réduire vos impôts et constituer une épargne ou mieux la piloter pour la faire fructifier.

2 Éléments à prendre en compte

Les avis d’imposition :

L’avis d’imposition est un document adressé au contribuable pour tous les impôts directs dont il est redevable : impôt sur le revenu, taxe foncière ou taxe d’habitation. En effet, ce document qui est émis par l’administration fiscale récapitule tous les éléments déclaratifs du contribuable ou les bases taxables à l’impôt. De même, il renseigne le montant de l’impôt ou de la taxe dû par le contribuable. L’avis d’imposition se présente sous format papier lorsque le contribuable a déclaré les impôts sur une déclaration papier aussi. Ces avis comportent les éléments sui suivent : les retenus déclarés par le contribuable ou la base taxable à l’impôt ainsi que les abattements et déductions diverses appliqués par l’administration fiscale, le revenu fiscal de référence du foyer fiscal, le montant de l’impôt dû et celui de la restitution ainsi que les coordonnés du centre des finances publiques auquel est rattaché le contribuable.

Les relevés bancaires :

Ce sont des documents qui vous permettent de connaitre toutes les opérations enregistrées sur votre compte bancaire ainsi que le solde du compte pour une période donnée. De même, il vous permet de connaitre ce que vous coûte votre banque sur l’année enlisant le récapitulatif annuel des frais bancaires.  En effet, vous pouvez recevoir un relevé de compte une fois par mois gratuitement. De même, vous pouvez choisir de remplacer le relevé papier par un relevé de compte en ligne accessible et stocké gratuitement sur le site de la banque.

Vos comptes d’épargne :

C’est un dépôt d’argent à vue dans une banque ou un organisme assimilé rapportant un intérêt. Il ne permet généralement pas d’être utilisé pour faire directement des paiements.  Le compte d’épargne se présente sous différentes formes et appellations : compte d’épargne pour les jeunes, compte d’épargne pour les bébés, compte d’épargne pour garantie locative, compte d’épargne classique …

Vos valeurs mobilières :

C’est un ensemble de titres de même nature cotés ou susceptible de l’être. Elles sont issues du même émetteur et confèrent par eux-mêmes des droits identiques à leurs détenteurs. Les types des valeurs mobilières sont essentiellement les certificats d’investissement, les bons de souscription, warrants, options, titres de créances négociables. En revanche, le plus utilisés sont les actions, obligations et les OPCVM.

bilan patrimonial gratuit

3 L’analyse du patrimoine : le bilan

Analyse fiscale :

C’est une analyse de l’ensemble des règles, lois et mesures qui régissent le domaine fiscal. Ce dernier résume les pratiques utilisées par une collectivité ou un pays pour percevoir des impôts et autres prélèvements obligatoires. L’analyse fiscale joue un rôle important dans l’économie d’un pays, elle participe au financement de ses besoins. Il existe 4 types de fiscalité, la première est la fiscalité d’Etat et comprend l’impôt sur le revenu, l’impôt sur les sociétés, les impôts sur les bénéfices, l’impôt de solidarité sur la fortune, la TVA la taxe intérieure sur les produits pétroliers. La deuxième est la fiscalité locale, la troisième regroupe les prélèvements sociaux avec les cotisations sociales et les impôts et taxes affectés. Quant à la quatrième forme de fiscalité, elle permet de limiter le prélèvement global des ménages les plus aisés et ce selon le bouclier fiscal qui est entré en vigueur le 1er janvier 2007.

Analyse budgétaire :

C’est un plan qui consiste en l’analyse des recettes et des dépenses qu’une personne aura à encaisser et à effectuer pendant une période donnée. En effet, l’analyse budgétaire implique trois principaux concepts : la prévision, la budgétisation et le contrôle budgétaire. En pratique, le budget vous indique de combien d’argent vous aurez besoin pour pouvoir mener à bien vos activités. De même, il vous oblige à être rigoureux en réfléchissant aux implications de ce que vous avez planifié pour une de vos activités. Soulignons qu’il arrive parfois que les réalités du processus de budgétisation vous forcent à repenser vos programmes d’action

Analyse successorale :

Elle consiste à organiser de son vivant la transmission de son patrimoine de manière volontaire et proactive afin de tirer profit au maximum des espaces de liberté offerts par le législateur au citoyen en matière de dévolution légale. En effet, l’intérêt pour l’analyse successorale a augmenté de façon considérable notamment en raison de l’allongement de la durée de la vie, du poids de la fiscalité et de la multiplication des instruments de placement. Les personnes sont de plus en plus conscientes que planifier sa  succession c’est laisser davantage à leurs héritiers. Aussi ils prennent de leur vivant des mesures qui permettront à leurs héritiers de réaliser d’importantes économies fiscales en matière de droit des successions.

Analyse prévoyance :

Consiste à analyser assez tôt sa situation personnelle en termes de prévoyance et d’assurance. Elle nous permet de conseiller nos clients au sujet des prestations à des moments cruciaux de leur vie. Elle permet aussi de montrer des prestations de vieillesse avec la possibilité de présenter également des prestations de la prévoyance privée comme rentes de vieillesse. De même, l’analyse de prévoyance vous permet de répondre avec rapidité et compétence à des questions très précises concernant la gestion de votre patrimoine.

4 Actif du bilan patrimonial

Actifs immobiliers :

Ce sont l’ensemble des biens fonciers et immobiliers. Ils font partie du patrimoine personnel. Il est utilisé soit à titre personnel ou le donne en location dans l’objectif de perception de revenus fonciers.

Actifs financiers :

Ce sont des titres ou des contrats généralement transmissibles et négociables susceptibles de produire à leur détenteur des revenus ou un gain en capital en contrepartie d’une certaine prise de risque.

Actifs professionnels :

Ils peuvent être définis comme étant des éléments du patrimoine de votre entreprise représentée par les biens immobilisés. Ces derniers par définition sont des biens destinés à être utilisés pendant plusieurs années d’activité professionnelle d’une valeur supérieure à 500 euros HT.

Actifs autres :

Ils viennent en complément des actifs que sont les stocks ou les créances clients. Les autres actifs comprennent notamment les éléments liés à la sécurité sociale ou autres organismes sociaux, mais encore les comptes d’attente. Les autres actifs sont provisionnables pour tenir compte des baisses de valorisation.

5 Passif du bilan patrimonial

Crédit

Le crédit est une mise à disposition d’argent sous forme de prêt consentie par un créancier à un débiteur. Pour le créancier, l’opération donne naissance à une créance sur l’emprunteur en vertu de laquelle il pourra obtenir un remboursement des fonds et paiement d’une rémunération selon un échéancier prévu. Pour l’emprunteur qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un particulier, le crédit consacre l’existence d’une dette et ouvre la mise à disposition d’une ressource financière à caractère temporaire. De même, le crédit suppose la confiance du créancier en la capacité du débiteur à honorer sa dette selon les termes prévus. C’est pour cette raison qu’il n’existe aucun droit au crédit. En effet, les préteurs sont toujours libres de refuser un crédit, ce que rappelle souvent la jurisprudence.

Dette à un tiers

La dette à un tiers peut être définie comme étant une somme d’argent due par un emprunteur, une entreprise, un état ou une collectivité, dit créancier. De même, la dette peut être contractée auprès d’une ou plusieurs banques mais aussi auprès d’institutions financières. Dans un cadre institutionnel, on distingue généralement deux types de dettes : bancaires et obligataires. La dette bancaire est typiquement moins chère mais plus restrictive. En revanche, le marché obligataire est plus souple vu qu’on y retrouve toutes sortes de préteurs, les entreprises peuvent généralement s’y financer plus facilement.

No Comments

Leave a Comment