fbpx

contact@alric-patrimoine.com     +33 6 68 46 96 90

Covid-19 : comment protéger son patrimoine

  • Simon Dubois
  • 2 octobre 2020

Personne ne peut nier que nous vivons aujourd’hui dans une crise d’ampleur mondiale. Les projections sont très difficiles à anticiper et les experts et analystes ne peuvent pas prédire le futur scénario économique. En fait, dans le cadre de ce contexte incertain, le meilleur moyen de protéger son patrimoine est de développer une stratégie répondant aux objectifs du détenteur du patrimoine ainsi qu’à son profil de risque. Cette planification permettra sans aucun doute de ne pas être influencé par la psychologie comportementale qui accompagne la période de crise et qui détermine nos choix. De même, la bonne compréhension de la notion de rendement/risque est très importante. 

Le détenteur du patrimoine doit se poser la question suivante : quel est le risque que je suis prêt à prendre pour un certain niveau de gain futur ? En effet, la corrélation est simple : plus la recherche de rendement est élevée, plus le risque est grand. En outre, la réduction de la prime de risque a deux éléments essentiels : la durée d’investissement et la diversification de son patrimoine. Cela permettra de mieux protéger le patrimoine dans le temps et de ne pas être impacté par les aléas des différents marchés.

Toujours en temps de crise, les données changent et les stratégies doivent suivre. En gestion de patrimoine, il est essentiel d’être accompagné par un bon cabinet connu par son accompagnement et son expertise afin de faciliter la tâche au client quant au choix de leur investissement et la perfection de sa situation patrimoniale.

Comment protéger son patrimoine en temps de Covid-19 ?

Les différentes poussées de fièvre des trois principaux marchés qui constituent le patrimoine privé peuvent avoir des conséquences néfastes sur toute l’économie. En temps de crise comme celle que nous traversons aujourd’hui, ces trois marchés ont connu des perturbations majeures. 

Au niveau du marché des taux:

Avant la crise sanitaire du coronavirus, les rendements des dettes d’Etat ou celles privées étaient faibles et n’offraient pas un bon rendement. Au contraire, le financement d’un bien immobilier à crédit par exemple bénéficiait de taux historiquement bas. En fait, l’usage du crédit permettait un parfait effet de levier. Aujourd’hui, les différentes politiques monétaires accommodantes qui devraient perdurer permettront d’emprunter à des taux toujours très bas mais en parallèle les fonds euros ne gagneront pas en performance. De son côté, la dette privée est devenue de plus en plus attractive. L’anticipation par le marché du risque de faillite des entreprises est sans faute excessive et provoque un écart de prix redevenu compétitif. C’est dans ce contexte et en prenant en considération ce risque des fonds de type Buy&Hold avec des échéances assez courtes et une distribution de coupons trimestriels peuvent être une bonne option. 

Pour sa part, le fonds euro a l’avantage de conserver malgré sa performance en baisse une bonne garantie en capital avec un rendement positif. Ce dernier lui procure un réel intérêt. De même, cet investissement ne doit pas être la seule manière d’apprécier le risque et doit s’inscrire dans une solution de diversification. 

Au niveau du marché des actions:

En fait, ce marché répond exactement à l’offre et à la demande, ainsi toute action vendue à son acquéreur. En pratique, avant la crise sanitaire, les bourses ont plongé suite à la perte de confiance des opérateurs qui ont vendu en grande quantité leurs actions. Résultat : une baisse remarquable de tous les indices a acté un niveau bas suivi d’une première reprise liée aux annonces des banques centrales. 

Par ailleurs, dans cette période caractérisée par une extrême volatilité, il est impossible de pouvoir prédire si nous avons atteint le point d’entrée le plus bas ou si nous connaîtrons encore une nouvelle correction.  De même, le facteur temps de sortie de cette crise sanitaire est encore à ce jour inconnu. Pour autant et dans une optique d’investissement de long terme et de lissage de son risque, il est intéressant d’acheter des actions avec une partie raisonnable de ses liquidités disponibles. Donc il faut bien conserver les liquidités pour progressivement profiter des corrections du marché.

Au niveau du marché immobilier:

Celui-ci est considéré comme étant une valeur refuge qui a l’avantage d’avoir de nombreux outils de comparaison. En outre, il ne faut pas sous estimer les critères suivants : 

  • L’emplacement
  • L’investissement dans des zones à forte pression foncière
  • La rétention sur un temps long
  • Les normes environnementales et les coûts budgétaires à venir 

L’emplacement ajouté à une durée long terme d’investissement dans une zone huppée comme le quartier central des affaires à Paris, l’acheteur n’aura pas la meilleure rentabilité mais grâce à une forte pression foncière, ses loyers seront moins impactés par la baisse du fait de cette même demande. En fait, sa valeur foncière restera plus résiliente en temps de crise. En cas de besoin de liquidités, il pourra céder plus facilement son bien.

Comment Alric Patrimoine peut vous aider à bien gérer et protéger votre patrimoine en temps de crise ?

En cette période critique à savoir la crise sanitaire du Covid-19, une bonne gestion de patrimoine s’avère d’une grande importance. Etre bien accompagné par un cabinet de gestion de patrimoine est d’une énorme nécessité. Alric Patrimoine entouré de ses équipes s’engage à accompagner ses clients dans de nombreux domaines dont le conseil en optimisation fiscale, stratégie patrimoniale, conseil en investissements financiers et la gestion de fortune. 

En cette conjoncture spéciale les conseillers d’Altric patrimoine offre à ses clients une bonne écoute active et un accompagnement personnalisé dans l’objectif de les aider à mieux gérer et protéger leur patrimoine. De même, le personnel du cabinet font tout leur effort pour résoudre les problématiques patrimoniales de leurs clients particuliers ou professionnels. Ils les conseillent dans leurs problématiques fiscales, financières et patrimoniales. 

Dans un premier temps, Alric Patrimoine analyse le patrimoine de la personne physique ou morale par le biais d’un bilan patrimonial. Pour se faire, le conseiller en gestion de patrimoine prend en considération les éléments qui suivent : la situation professionnelle de son client, le patrimoine actuel et la situation familiale. 

Par ailleurs, pour offrir le meilleur conseil à ses clients, Alric Patrimoine leur fourni une recommandation d’investissement afin de les aider à satisfaire leurs objectifs. De même, comme on le sait, chaque investisseur a une sensibilité au risque différente, c’est en ce sens que le conseiller en gestion  questionne son client pour en conclure quel est son profil de risque, la rentabilité espéré ainsi que l’horizon de placement. 

En outre, en cette période de crise sanitaire, Alric patrimoine en tant que cabinet de conseil accompagne ses clients dans l’établissement de leur bilan patrimonial en fonction des données actuelles, la réduction de leur niveau d’impôts, la préparation de leur retraite, le financement de leur biens immobiliers, l’assurance vie et les différents autres revenus complémentaires. 

En somme, Alric patrimoine et ses équipes sont conscients de la nécessité d’offrir à leurs clients de l’écoute, de la rigueur, de l’excellence et de l’accompagnement. Pourquoi ? Avec la crise du Covid-19, les clients sont devenus de plus en plus réticents quant à leur gestion de patrimoine et investissement. De même, leur degré de confiance vis-à-vis des différents marchés a baissé et la peur a pris toute sa place. 

Conclusion

En guise de conclusion, il est difficile de rester immobile en période de crise mais le professionnalisme dans la gestion globale est essentiel. En fait, la stratégie de crise ne doit pas changer tout le temps car cela déstabiliserait les clients. De même, une vision réfléchie du marché est une nécessité absolue pour que le conseil soit cohérent. Il faut tenir les bons jugements tant que cela ne nuit pas à l’argent des clients. De même, il est essentiel de garder les clients informés bien plus qu’en période de calme. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils auront un léger sentiment de contrôle sur la situation. Il est aussi important de les informer non seulement de ce qui s’est passé mais aussi de ce qui va se passer. 

En cette période de crise, il est important de se rapprocher d’eux plus que jamais. Assumer les responsabilités et préparer des rapports et des états financiers supplémentaires qui vont leur permettre de connaître exactement la situation actuelle de leur portefeuille. Par exemple, au lieu de les rencontrer en face à face tous les trimestres il faut essayer d’organiser un rendez-vous chaque semaine ou deux. 

Par ailleurs, il faut bien acter la baisse des différentes valeurs et se projeter dans l’avenir pour pouvoir reprendre en main la gestion des actifs. Cette crise sanitaire va succéder une probable crise économique sans précédent. En effet, non seulement l’économie qui va être impactée pendant un certain temps mais il est probable que les acteurs économiques constatent que l’ancien modèle a été défaillant et qu’il faut le repenser. 

No Comments

Leave a Comment