fbpx

contact@alric-patrimoine.com     +33 6 68 46 96 90

La défiscalisation en loi Pinel : tout savoir !

  • Simon Dubois
  • 27 août 2019

La défiscalisation Pinel est un mécanisme qui consiste en une réduction d’impôt de 12% du prix du logement si vous le louez sur une durée de 6 ans, 18% si vous le louez sur une durée de 9 ans et 21% si vous le louez sur une durée de 12 ans. La réduction d’impôt se détermine en fonction d’un plafond de prix de 5.500 euros/m². La base de calcul ne peut pas dépasser 300.000 euros au maximum. Vous pouvez donc déduire 63.000 euros sur les 12 ans.

Prenons l’exemple d’un investissement de 150.000 euros, si l’investisseur loue son bien neuf pendant 6 ans, il réduit ses impôts de 18.000 euros, soit 3.000 par an. Si la période est de neuf ans, la réduction d’impôt ressort à 27.000 euros, soit 3.000 par an et s’il le loue pour une durée de 12 ans, sa réduction d’impôt ressortira à 31.500 euros, soit 3.000 euros par an durant 9 ans, puis 1.500 par an durant 3 ans.

Réduction d’impôt selon la loi Pinel

Les avantages du dispositif

Ce dispositif a plusieurs avantages, en effet, l’investissement locatif effectué dans le cadre de la loi Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Celle-ci varie selon la durée pour laquelle l’investisseur s’engagera à louer le logement. Par ailleurs, pour profiter de l’avantage fiscal de la loi Pinel, il faut respecter un certain nombre de conditions à l’image de : l’investisseur doit louer à des locataires dont les revenus ne dépassent pas certains plafonds. Ainsi, les investissements Pinel ne sont autorisés que dans les secteurs où l’offre locative est inférieure à la demande, càd où vous pourrez facilement trouver un locataire, il s’agit notamment de la région parisienne, les grandes métropoles et les communes de plus de 250.000 habitants. 

Les conditions à respecter

Par ailleurs, la loi Pinel met en place différentes conditions d’éligibilité relatives au logement, à la location et à l’investissement qui sont nécessaires à respecter pour pouvoir prétendre aux avantages fiscaux qu’offre cette loi. On les présente comme suit :

Le logement : Pour être éligible au dispositif Pinel, il doit respecter un certain nombre de conditions dont être neuf ou rénové, être acquis en l’état futur d’achèvement, être achevé dans les 30 mois suivant la déclaration d’ouverture de chantier.

La location : Le bienacquis à travers le dispositif Pinel doit être loué en respectant des conditions à l’instar de, la location en qualité de résidence principale, location non meublé et location du bien sur une période d’engagement de 6,9 ou 12 ans.

L’investissement : Investir dans le neuf suivant le dispositif Pinel dit respecter un certain nombre de conditions à savoir : l’investissement ne doit pas dépasser le somme de 300.000 euros et 5.500 euros/m², la réduction d’impôts est inclue dans le plafond des niches fiscales limitées à 10.000 euros par an et par foyer.

Pourquoi investir en Pinel ?

En outre, l’investissement en loi Pinel a quatre principaux objectifs : bénéficier d’une fiscalité avantageuse, réaliser un investissement locatif avec peu ou pas d’apport, prépare sa retraite et constituer un patrimoine immobilier. De même, pour rentabiliser votre investissement Pinel, il est important de privilégier un emplacement stratégique, bien sélectionner son locataire, estimer correctement son engagement locatif et être accompagné par un professionnel.

Les pièges à éviter

En revanche, il existe un certain nombre de pièges à éviter pour réussir votre investissement Pinel dont : ne pas se faire accompagner par un professionnel de l’immobilier, oublier le plafond annuel des niches fiscales fixé à 10.000 euros, ne pas négocier son crédit immobilier, choisir la ville en fonction d’un «coup de cœur», ne pas penser à la rentabilité locative et être méfiant par rapport aux baux commerciaux.

Objectifs de l’investissement en loi Pinel :

No Comments

Leave a Comment